PHILOPARTAGE

la joie de penser… (pour mes élèves des Eaux Claires)

Le citoyen doit-il être vigilant ? (pour surveiller ce qui le surveille…)

Classé dans : citoyen,Droits de l'homme,Etat,liberte,Societe — 18 novembre, 2009 @ 18:42

                                          libertedexpression.jpg

Suffit-il de consommer passivement les bénéfices de la démocratie pour être citoyen ? Les droits hérités sont-ils définitivement acquis ? Le citoyen se définit-il de façon seulement formelle par ses droits (et devoirs) ou bien doit-il se définir par son activité, sa vigilance d’esprit, et le sens qu’il donne à son « lien social » ?

La ligue des droits de l’homme, dans le livre ci-dessous, analyse le mécanisme de la surveillance dans nos sociétés démocratiques et la façon dont nos droits fondamentaux peuvent-être menacés à notre insu

stsurveillance.jpg 

Une société de surveillance ? l’état des droits de l’homme en France 2009,
 par la Ligue française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen
ouvrage dirigé par : Jean-Pierre Dubois (qui enseigne el droit public à Paris XI) et Agnès Tricoire

Ce livre présente un panorama de la situation des droits de l’homme et souligne les dysfonctionnements d’un système souvent considéré comme responsable d’un recul progressif des libertés individuelles. L’ouvrage fait aussi état de la condition sociale des minorités, avant d’évoquer la politique française des droits de l’homme sur le plan international.

Quatrième de couverture

Puces, caméras, bases de données et fichiers pullulent aujourd’hui et s’interconnectent de plus en plus largement : dans une journée ordinaire de vie urbaine, chacun de nous est «tracé» au moins une bonne dizaine de fois. La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) elle-même a alerté sur la mise en place d’une «société de la surveillance».

À partir de besoins légitimes et d’apparence anodine (suivre le parcours scolaire des élèves, réguler le trafic urbain, etc.), le fichage global peut, dans les toutes prochaines années, mettre un outil extrêmement performant au service de la sélection, de la discrimination, de la stigmatisation des «déviants» et du contrôle social généralisé. D’autant que les politiques actuelles, sécuritaires, xénophobes, traqueuses de fraudeurs dans la «France d’en bas», ne cessent d’oeuvrer en faveur d’un surcroît de surveillance. D’où la nécessaire critique de ce marché de dupes qu’est l’échange des libertés contre une protection illusoire.

Au coeur du combat contre les projets de fichiers gouvernementaux, la LDH dresse ici un tableau inquiétant de la situation en France, où le recul des libertés menace la vie privée, l’action militante, le travail social, les associations de défense des droits… Mais la mobilisation de la société civile peut faire reculer les gouvernants. Expliquer, alerter, mobiliser : la défense des libertés et de la vie privée appelle plus que jamais à la «vigilance citoyenne» et au débat démocratique le plus large.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

DARK SIDES |
Les Secrets de LalouMi |
BLOG-TROTTEURS / Les lycé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Baptiste Bystricky
| AMH ARTISANAT
| aerographe galerie