PHILOPARTAGE

la joie de penser… (pour mes élèves des Eaux Claires)

FICHE VOC. INTRO PHILO 2018

Voici 1 fiche révision vocabulaire sur le cours Intro Philo – réalisée par une élève de TES qui accepte que je la publie afin que chacun puisse en bénéficier. Merci à elle ! N’hésitez pas à me proposer par mail des compléments possibles en attendant de créer un « espace collaboratif ».

Rationnel / Raisonnable : (opposés à irrationnel/démesuré, irréfléchi, pasionnel)

Rationnel (concerne l’usage théorique de la raison chez Kant)Qui est fondé sur un raisonnement logique (parfois indépendant de l’expérience). Ce qui peut être expliqué, argumenté (justifié par des règles logiques et des arguments). C’est pcqu’une théorie scientifique, en physique par ex., est rationnelle qu’elle peut être comprise par tout autre physicien.

Raisonnable : (concerne l’usage pratique de la raison chez Kant, elle permet de se donner des principes d’actions dans le domaine de la morale, lorsque l’on se demande qu’elle est notre devoir et comment bien agir par ex)  Est « raisonnable » ce qui est réfléchi, tempéré, mesuré, et respectueux de la nature humaine. Soit ce qui est bénéfique pour notre humanité. Donc idéalement : ce qui est, à la fois, bien ajusté à la réalité extérieure et bien ajusté à la réalité humaine. (Respect des personnes, de leurs droits, de leur liberté). Chercher ce qu’il est raisonnable de dire ou de faire c’est chercher ce qui sera bénéfique dans telle ou telle situation (pour soi et les autres)

- Ex 1 : une pratique médicale sera raisonnable si elle tient compte de ces deux perspectives étroitement unies chez l’homme: corps et esprit. Le médecin qui soigne le corps ne doit pas oublier qu’il a une personne en face de lui, une personne qui pense, désire, parle et a des besoins spécifiques (comprendre le traitement, liberté de choix et décision etc..)

Ex 2 : une théorie scientifique rationnelle comme celle de la fission nucléaire (déb 20°s) peut conduire à un usage dit raisonnable : produire de l’énergie, de l’électricité à travers les centrales nucléaires (ce peut être considéré aussi comme  non raisonnable : pour ceux qui considèrent que les risques occasionnés par les disfonctionnements de centrales sont trop dangereux pour l’homme). Usage non raisonnable : la bombe nucléaire (car destruction massive des humains)

Sensible / Intelligible :

Sensible : s’adresse aux 5 sens, à la sensation. (les informations sensibles, la sensibilité)

=>  Réalité matérielle sensible. Ex : les œuvres d’art (sculpture, morceau de musique, tableau, sont des objets sensibles dans le sens où ils s’adressent d’abord à notre sensibilité, puis à notre analyse) Un paysage que l’on contemple. Un parfum que l’on reconnait etc..

Intelligible : accessible à l’intelligence (l’intellect, l’esprit, l’âme). Ce qui est compréhensible pour nous.  Donc : ce qui est perçu par l’intelligence, par opposition à ce qui est perçu par les sens.

=> Tout ce qui est de nature spirituelle ou intellectuelle. Un raisonnement ou le sens d’une idée peut être inintelligible dans un premier temps (nous ne comprenons pas) puis avec un travail de réflexion et d’analyse cela devient intelligible. Ex : dans l’antiquité grecque : les héros des tragédies pensent souvent que leur destin n’est pas intelligible (des forces invisibles – différents dieux du polythéisme grec – oeuvrent sans que les hommes en saisissent les raisons.) Le sentiment tragique de l’existence (le non-sens, l’absurdité) vient en partie de cette compréhension impossible.

 

Dialectique Ascendante / Descendante :

La dialectique  pour Platon désigne le processus par lequel la pensée progresse en se questionnant. Platon distingue la dialectique ascendante (partir des représentations immédiates : les sensations et/ou les croyances qu’elles génèrent, les apparences  immédiates, pour aller vers l’idée claire (réfléchie) que Platon appelle aussi « essence » (et en langage moderne : concept) et la dialectique descendante : partir de l’idée/essence vers les sensations et la réalité sensible.

DD : mvt de la pensée allant de l’intelligible au sensible

DA : mvt de la pensée allant du sensible à l’intelligible

Ex à travailler  : qu’est-ce qu’un cercle ? une table ? la lumière ?

 

Essence / apparence 

L’essence (ou Idée au sens fort chez Platon) : ce sans quoi une chose ne peut pas être ce qu’elle est. ce qui est essentiel à l’identité de cette chose. L’essence peut être exprimée à travers un effort de définition, de mise en mot. Mais pour Platon elle se contemple (l’esprit perçoit l’essence et la met en mot ensuite)

L’apparence : ce qui apparaît de façon immédiate, à première vue, et qui semble parfois « trompeur » (nous interprétons trop vite les apparences immédiates et cela génère de fausses croyances)

Dans la philosophie de Platon accéder à la vérité sur tel ou tel aspect du réel c’est accéder à son essence (traverser le voile sensible et trompeur des apparences) vérité se dit en grec « aléthéïa » : dévoilement, révélation (lorsque l’esprit lève le voile des apparences et voit ce qui est en pleine lumière) cf l’allégorie de la Caverne de Platon

Réel (et réalité)

Tout ce qui est, existe ; ce qui se présente et s’impose à nous sans que nous l’ayons choisi. Par exemple, la nature (terre, matière) ou la condition humaine (être vivant, mortel, vulnérable) ou la présence des autres, de la société…etc.

En général synonyme de « réalité » = ce que tout le monde peut constater, ce sur quoi nous sommes d’accord.

Mais la réalité peut aussi être considérée comme une « production » de l’esprit humain, c’est le langage et la pensée (selon l’époque, la société, la culture) qui façonnent notre vision du réel et le sens que ns donnons au réel. Donc notre rapport au réel/réalité ne cesse d’évoluer en fonction de l’évolution de l’histoire humaine et du progrès (ou décadence) de la culture. C’est pourquoi on peut considérer que la réalité est une construction sociale, culturelle (une façon de modéliser le réel, et qui change au fil du temps)

Ex/ la réalité de la femme française du début du 20°s (pas de droit de vote) et celle de la femme de 1969 (a désormais le droit de signer un chèque, ne dépend plus de l’autorité de son mari) ex 2/ un petit garçon améridien considère que tout ce qui est vivant autour de lui a une « âme », pas forcément le petit garçon occidental qui joue avec un train et des voitures son regard a lui sur le réel est déjà « filtré » par la culture de la technique comme action de transformation du réel. Ex 3 / une petite fille indienne dans l’Inde rurale n’ira pas à l’école et tt le monde trouve cela normal. Sa réalité, son rapport au réel et au monde ne sera pas le même qu’une fillette occidentale à qui l’on apprend qu’elle a une liberté propre.

 

Connaissances / Informations :

La connaissance suppose un travail personnel d’assimilation raisonnement et de compréhension. Elle peut aussi désigner la formation (intérieure/personnelle) de son propre savoir. Connaitre vraiment prend du temps et suppose une ACTION de l’esprit, un effort.

Information : est reçue passivement le plus souvent, est superficielle, rapide et n’engage pas l’analyse critique. Action d’une ou plusieurs personnes qui font savoir quelque chose, qui renseignent sur quelqu’un, sur quelque chose.

Ex/ se connaitre est tjrs plus que « s’informer » sur soi ; connaitre le Japon en y ayant vécu vaut plus que l’information reçue dans un exposé théorique.

 

La sagesse :

Trop de choses ici =>(Elle est relative à l’intelligence, au jugement, au bon sens, à la prudence, au savoir, à la science, à la philosophie.) D’après Aristote, “Le sage possède la connaissance de toutes les choses, dans la mesure où cela est possible”. Rq en effet pr Aristote sage et savant sont confondus. Connaitre du mieux possible et le plus possible est l’idéal du sage pour Aristote.      On peut aussi les différencier un peu (sage/savant) aujd’hui.

 

La sagesse et le savoir sont liés (même mot en grec = « sophia »). Simplement retenir pr le moment que la sagesse suppose une qualité de savoir (raisonnable par ex, vraie conaissance et plus qu’information donc) et un objet particulier (un savoir qui porte tjrs sur l’humain et sur la façon de vivre, vivre d’une bonne façon (idéal antique de « la vie bonne » : plus libre, plus heureuse, plus sagesse, bénéfique pr soi et les autres)

L’âme : ce qui nous anime (et notre identité profonde, insaisissable au contraire du corps)

Socrate exhorte chacun à prendre « soin de son âme ». Prendre soin de son âme, c’est notamment, pour Socrate, pdre soin de soi càd s’écouter (écouter notre conscience, notre esprit et mobiliser notre raison. Car ce potentiel d’intelligence dans chaque âme est quelque chose de « sacré » (sacré = qui a une valeur absolu). Métaphore de Platon : une étincelle de divin en chacun.

 Prendre « soin de son âme » est un critère de décision pour Socrate : en effet pour prendre une décision il EXAMINE (raisonne et écoute en lui) si cette action à venir sera bénéfique ou pas pour son âme. 

Empirisme / Rationalisme :

L’empirisme considère que notre intelligence et notre connaissance ne se forment qu’à partir de l’expérience. Nos idées se forment par habitude.

Le rationalisme à l’inverse considère que ce qui est premier c’est la raison comme potentiel d’intelligence à cultiver et certains rationalistes considèrent même que l’esprit humain est doté de catégories et d’idées. Platon dit que « savoir c’est se rappeler » ou encore l’idée de perfection chez Descartes « l’Homme étant imparfait, il ne peut pas avoir l’idée de l’imperfection : seul Dieu, être parfait, a pu la mettre en nous ».

-       Par exemple, c’est parce que nous nous sommes brûler plusieurs fois à cause du feu qu’on associe la flamme à la brûlure => empirisme

-       D’après Kant, ce sont des catégories données par notre raison – par ex «  la causalité » qui permettent d’établir des relations de cause à effet entre les phénomènes.

 

Phénomène : ce qui apparaît à la conscience (tel aspect du réel/réalité qui nous apparaît)  ex : on a lgtps expliqué la foudre à travers la colère des dieux (interprétation) avant de donner à ce phénomène une explication scientifique (causale).

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

DARK SIDES |
Les Secrets de LalouMi |
BLOG-TROTTEURS / Les lycé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Baptiste Bystricky
| AMH ARTISANAT
| aerographe galerie