PHILOPARTAGE

la joie de penser… (pour mes élèves des Eaux Claires)

A-Tes-SENEQUE-Questions

Sénèque La vie heureuse-couvertureSénèque p15Sénèque p16Sénèque p17Sénèque p18Sénèque p19Sénèque p20Senèque p21Sénèque p22Sénèque p23Sénèque p24 Senèque p25

 

Sénèque (1° s. ap. J.-C.) De Vita Beata (La vie heureuse), trad François Rosso, éd Arléa

1°ère Explication détaillée du début du texte :

« Vivre heureux, O mon Frère Gallion, qui ne le désire ! »

Par cette 1° phrase Sénèque affirme l’évidence du désir de bonheur. Le désir d’être heureux serait propre à la nature humaine – quel homme sensé en effet pourrait désirer le malheur et la tristesse ? En ce sens S est fidèle à Aristote et à presque ts les philosophes de l’antiquité qui pensaient que l’ho vise nécessairement quelque bien pour lui-même, quelque soit son activité (le paresseux autant que l’ambitieux visent leur propre « bien ») Il serait ainsi naturel (dans l’ordre des choses, l’ordre de la nature) de chercher ce qui est bon pour soi à travers tous nos actes ; et cela donnerait une direction à notre existence.

Il va de soi que nous entrons là dans une philosophie morale, càd dans un questionnement sur le meilleur mode de vie possible, ce qui implique la quête d’une certaine forme de « bien » non pas seulement « particulier » mais à l’échelle universelle de l’humain. Ce qui équivaut aussi à chercher une forme de « sagesse » (un savoir théorique et pratique sur la meilleur façon de vivre).

« Mais lorsqu’il s’agit de définir ce qui rend la vie heureuse, tout le monde tâtonne; (…) »

Cependant le pb apparaît aussitôt : s’il semble évident que chacun vise le bonheur, la définit° de celui-ci est loin d’être aussi évidente. Le bonheur apparaît donc à la fois comme l’objet essentiel de notre quête mais aussi comme un objet mal déterminé. Il y a là un paradoxe : nous cherchons qqch que nous ne connaissons pas, or si nous le connaissions et le possédions parfaitement nous ne le chercherions pas, nous n’en manquerions pas. Comment sommes nous capable de désirer ce que nous ne connaissons pas ?

Ce que ne dit pas Sénèque c’est donc que l’expérience du manque (ce peu être aussi l’expérience du malheur, du mal-être ou de la tristesse ) est à l’origine de la quête de ce qqch d’inconnu que nous appelons « bonheur » sans savoir ce que c’est. Et que c’est précisément notre insatisfaction qui nous permet de deviner en creux, en négatif, ce qqch d’autre, à travers le manque que nous en avons. Nous avons donc l’intuition ou le pressentiment de la possibilité du bonheur sans en avoir l’idée claire.

Et c’est en raison d’une telle ignorance (un manque de savoir fondamental) que nous cherchons la « vie heureuse » en tâtonnant dit Sénèque. Tâtonner c’est marcher en aveugle, c’est être ignorant de ce que nous cherchons ou de comment l’atteindre. Et Sénèque ne précise pas explicitement si le PB réside plus dans la difficulté à connaître et définir l’essence du bonheur (quel est l’objet de notre quête ?) ou bien s’il réside dans la difficulté concernant les moyens de l’atteindre (comment atteindre cet objet ?). Cependant en usant de la métaphore de « la voie » bonne ou mauvaise, celle où nous pouvons nous égarer, l’accent est mis davantage sur la question des moyens. Et la q° qui se pose alors est de savoir : comment trouver le bon chemin de la vie « bienheureuse » ? ( littéralement en latin « Béata » désigne 1 forme de béatitude.)

Questions sur la suite du texte :

Passage : « Tout le monde tâtonne (…) nous pousse ».

  • 1/ Expliquez le premier obstacle pour atteindre la « vie heureuse » ?

Passage : « Bien sûr aussi longtemps que ..(…) qui égarent le mieux ».

  • 2/ Expliquez le second obstacle (illustrez le aussi par rapport à notre époque)

  • 3/ Pourquoi la quête du bonheur s’apparente-t-elle à un voyage et une quête ?

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

DARK SIDES |
Les Secrets de LalouMi |
BLOG-TROTTEURS / Les lycé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Baptiste Bystricky
| AMH ARTISANAT
| aerographe galerie