PHILOPARTAGE

la joie de penser… (pour mes élèves des Eaux Claires)

VIDEOS-PHILO

Pour réfléchir à la vie politique (le vivre ensemble, l’Etat, Liberté, Justice) – la notion de « bio-pouvoir » de Michel Foucault, qui redevient très actuelle..

Pour réfléchir à l’existence humaine et la culture : cette vidéo qui fait référence à la fonction fabulatrice de l’être humain ; nous sommes des animaux qui inventons des histoires et des symboles afin de penser le réel ou de nous rassurer en construisant une réalité à partager (faite de récits, d’histoires – Cf Nancy Houston 2020)

Pour réfléchir à la technique et à la notion d’homme « augmenté ». Une intervention de Michel Besnier, précis et « grand public » donc abordable pour saisir les bases du « transhumanisme ». On comprendra que le règne de la quantification, de la mesure et du calcul, tels qu’il s’est développé depuis la technoscience du 19ieme siècle, conduit à oublier  la question de la « qualité » du vécu.

http://philomonaco.com/intervenant/jean-michel-besnier/

Des signaux ou des signes ? (Humain augmenté ou diminués)

L'Homme simplifié

L’Homme simplifié, Fayard, 2012

Description

Présentation de l’éditeur : La mécanisation de l’humain a marqué le début des temps modernes. L’extension des technologies dites intelligentes consacrera-t-elle son aspiration à la bêtise ? « Appuyez sur la touche étoile », répète le serveur vocal qui contraint son interlocuteur à faire la bête pour être servi. Si les machines prétendent nous simplifier la vie, elles réduisent aussi nos comportements à la logique de leur fonctionnement dépourvu d’ambiguïté, d’ironie ou d’émotions. Parce qu’elle est insidieuse, la déshumanisation est redoutable. Jean-Michel Besnier dissèque ici sans ménagement « l’homme simplifié » que nous consentons à devenir, au gré des conceptions scientifiques et des innovations techniques. Étonnante, cette servitude volontaire appelle une révolte d’un nouveau style, que seule attiserait encore la littérature : celle de l’homme revendiquant sa complexité et son intériorité comme le signe de sa liberté.

Agrégé de philosophie et docteur en sciences politiques, Jean-Michel Besnier est professeur de philosophie à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV). Il est membre du conseil scientifique de l’IHEST, du Directoire du MURS (Mouvement universel pour la responsabilité scientifique) et de la commission Littérature scientifique et technique du CNL. Spécialiste de la philosophie des technologies, ses recherches actuelles concernent principalement l’impact philosophique et éthique des sciences et des techniques sur les représentations et les imaginaires individuels et collectifs.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

DARK SIDES |
Les Secrets de LalouMi |
BLOG-TROTTEURS / Les lycé... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Baptiste Bystricky
| AMH ARTISANAT
| aerographe galerie